Défi sportif avec une eau spéciale

Défi sportif avec une eau spéciale

Défi sportif avec une eau spéciale

1 000 km de vélo et un 1 litre d’eau…mais pas n’importe quelle eau…
 
Je vais prochainement participer à un défi sportif de course à pied qui va durer une centaine d’heures.
Pour m’y préparer j’ai programmé une sortie de vélo de 700 km puis une autre de 300 km espacée d’une journée de repos. L’objectif est de passer une cinquantaine d’heures sans trop me fatiguer musculairement.
 
Fin février, Mickael m’avait assisté, lors d’un défi de trois jours de course à pied en me préparant de l’eau, c’est tout naturellement que je lui ai demandé s’il serait prêt à relever un nouveau challenge avec moi en m’aidant sur ce défi de course à pied. Il faudrait qu’il m’aide en amont pour ma préparation. Mickael a tout de suite accepté (et je l’en remercie) en sachant fort bien que cela ne va pas être simple, mais Mickael aime les challenges (n’oubliez pas c’est lui aussi un sportif).
Je lui explique que je vais faire ces 1 000 km en vélo mais sans assistance, j’aurai uniquement une sacoche et un sac à dos. Que je ne pourrai apporter qu’un seul litre d’eau préparé par ses soins. Le défi est encore plus important pour Mickael, il a dû adopter sa méthode à mon environnement si particulier.
 
L’idée était que je partirai avec 4 bouteilles d’eau de 25 cl, cette eau a été initialement préparée par Mickael. Il en a gardé également de son côté. Je bois environ 75 cl à l’heure, tout le long de ma sortie à vélo, lorsque je remplissais mes bidons j’y ajoutais environ 5 cl d’eau préparée par Mickael. J’ai donc bu régulièrement de cette d’eau, même à faible quantité je sentais comme un « nettoyage » à l’intérieur de mon corps, puis de la force revenir. Je n’ai jamais eu de crampes ou de baisse significative de ma vitesse.
 
A certains moments je sentais comme une augmentation de ma force. Ces moments étaient en lien avec les instants ou Mickael travaillait à distance sur l’eau…C’est simplement bluffant. Au début je cherchais à comprendre comment cela est il possible. Maintenant je ne cherche plus la rationalité de tout cela, ça fonctionne c’est très bien ainsi, j’en profite pleinement. Le temps est même passé rapidement dans ma tête. Trois micro siestes de 10 minutes ont été suffisantes pour passer la nuit.
 
Une centaine de kilomètres avant la fin de ma sortie de 700 km, j’ai eu la surprise de voir Mounia et Mickael. Ils m’avaient apporté une petite bouteille d’eau préparée par ses soins. Je l’ai bu, la fatigue qui commençait à venir est partie quasiment aussitôt.
 
Cette eau était « hyper concentrée » par Mickael, m’a permis de faire cette longue sortie de vélo de 1 000 km. Je suis persuadé que peu importe la quantité que l’on boit ce qui compte c’est la qualité du travail fait en amont sur cette eau et la force de l’intention donnée par Mickael pendant l’épreuve lorsqu’il « recharge à sa manière » l’eau.
 
 
Sportif haut niveau 
 
Universatma
mounmauger@gmail.com
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Follow by Email
LinkedIn
Share